Plan du site

PAIEMENT EN LIGNE

VIDANGE GROUPEE DES FOSSES SEPTIQUES

REHABILITATION D'INSTALLATION AUTONOME

Accueil : Cette page

Contact : Informations sur le SPANC du Clunsois

Questions : Jeux des questions réponses sur le SPANC du Clunisois

Téléchargement : Documents techniques et documents sur la vidange groupée des fosses septiques

Comptes rendus : Comptes rendus des réunions syndicales

Lois : Informations sur les textes de lois concernant l'assainissement non collectif

Liens : Quelques sites utiles sur l'eau, l'assainissement et l'environnement

 

Quelques remarques et conseils issus du

Guide de l'éco-citoyen d'AUTUN

 

En 1950, à l'échelle de toute la planète, la disponibilité en eau potable était de 17 000 mètres cube par habitant et par an. Aujourd'hui cette disponibilité n'atteint pas les 7 000 mètres cube.

Des populations rurales africaines ne disposent que de 5 litres d'eau par jour, alors qu'un français en consomme en moyenne 150.

Astuce pour vérifier s'il y a des fuites : Avant d'aller me coucher, je m'assure qu'aucun robinet ne goutte et je relève le compteur d'eau. Le lendemain, si personne n'a fait couler de l'eau, le compteur doit afficher la même valeur que la veille. Par précaution, si j'absente plus d'une semaine, je coupe le robinet d'alimentation générale.

Pour économiser l'eau ,je fais attention à l'achat de mon matériel. Une chasse d'eau classique évacue 12 litres d'eau et un modèle double chasse 7 litres. Pour les laves linges, la consommation d'eau peut passer de 120 litres par lavage à 60 litres. Un "bon" lave vaisselle consomme 20 litres par lavage contre certains qui en consomme 40. L'économie d'eau s'accompagne souvent d'une économie d'énergie. Un lave vaisselle ou un lave linge consomment beaucoup plus d'énergie à chauffer l'eau (jusqu'à 2 700 watt) que pour le moteur (environ 200 watt). Un "bon" lave vaisselle est mieux qu'une vaisselle à la main si on laisse couler l'eau, mais il est encore préférable d'utiliser le lavage manuel à deux bacs (lavage et rinçage).

Laisser le robinet ouvert pendant le brossage des dents, c'est 18 litres d'eau qui se sont écoulés. En moyenne un bain demande 200 litres d'eau alors qu'il en faut 80 pour une douche.

On peut réutiliser l'eau de lavage des fruits et légumes pour arroser les plantes.

On peut garder son ancienne fosse septique pour recueillir l'eau de pluie. L'eau n'est pas potable, mais peut être utilisée pour le jardin.

Le coût de la dépollution de l'eau a été multiplié par 3 en 10 ans dans certaines régions. Une facture d'eau (consommation moyenne de 120 mètres cube) de 274 € en 1995 est passée à 318 € en 2000. Cette augmentation est essentiellement dué à la dépollution (hausse de 16%).

Les graisses étant particulièrement difficiles à traiter, pour nettoyer une poêle ou tout autre chose qui a contenu un corps gras, il sera préférable d'en enlever un maximum avec un papier absorbant puis de le jeter dans la poubelle.

Les nombreux produits d'entretien que l'on utilise pour les lavages se retrouvent forcément dans l'eau et sont responsables pour la plupart du phénomène d'eutrophisation. En France 50 % des phosphates sont d'origine domestique et proviennent surtout des lessives (linges et vaisselles) mais aussi des détartrants, des activateurs de lavage ...

Un litre d'huile de vidange déversé dans une rivière forme une pellicule de 10 000 m², soit l'équivalent d'un terrain de football.

93 % de l'eau potable est utilisé pour l'hygiène et le nettoyage et 7 % pour l'alimentation.

Environ 13 millions de français sont en dehors d'une zone de raccordement à un système d'assainissement collectif et donc tributaires d'un système d'assainissement autonome. 20 à 30 % de la population rurale est concernée du fait de leur lieu d'habitation et malgré la progression de l'assainissement collectif, environ 10 % des français seront toujours concernés par l'assainissement autonome.